News

La recherche mathématique doit se rapprocher des entreprises, pour le Medef

Le Parisien, 30 janvier 2015

Une étudiante de l'université Paris-VI Pierre-et-Marie-Curie(UPMC) lors de la remise des diplôme de doctorat, le 13 juin 2009 à Paris
Une étudiante de l’université Paris-VI Pierre-et-Marie-Curie(UPMC) lors de la remise des diplôme de doctorat, le 13 juin 2009 à Paris Miguel Medina

Les mathématiques, une discipline où la France s’est distinguée ces dernières années, sont une « technologie-clé pour les entreprises », soutient leMedef, qui s’inquiète de la difficulté dans l’Hexagone de passer des mathématiques pures aux applications pour les entreprises.

En France, « nous sommes très forts en mathématiques », pourtant « on a un problème de rapprochement entre nos filières de mathématiques et les emplois, et nous devons voir comment on rapproche les mondes des chercheurs très pointus et de l’entreprise », a déclaré Pierre Gattaz, président du syndicat patronal, qui organisait un débat sur le sujet vendredi à Paris.

« Pour nous, les mathématiques sont partout: dans l’innovation, dans la différenciation que la France peut amener dans les produits et les services, dans le numérique, dans les modèles mathématiques, et dans l’expérience opérationnelle de nos entreprises », a-t-il rappelé, lors de cette rencontre entre patronat et mathématiciens.
« Quand on se demande pourquoi en Allemagne l’industrie se porte bien, pourquoi les transfert technologiques sont si extraordinaires et pourquoi il y a autant de transferts de la recherche universitaire vers la recherche et développement », la réponse est simple, a pour sa part assuré Cédric Villani, lauréat en 2010 de la médaille Fields (équivalent du Nobel pour les mathématiques): c’est parce qu’il y a un vrai travail entre le monde académique et les entreprises, a-t-il expliqué.
Il a rappelé notamment que « dans les conseils d’administration des entreprises allemandes, il y a beaucoup plus de panachage avec des personnes du monde scientifique ».
En France, seuls « 10% des mathématiciens dans le milieu académique sont en contact avec les entreprises », a souligné Stéphane Cordier, directeur de l’Amies, une structure créée pour bâtir des ponts entre les entreprises et les mathématiciens. « Ca augmente doucement », assure-t-il cependant.
De plus, il faut de moins en moins de temps pour transférer les résultats des recherches en mathématiques dans l’économie réelle, selon M. Cordier qui donne pour exemple Google et « la transformation d’un algorithme en business ».
Pour M. Villani cependant, le cas de Steve Jobs, cofondateur d’Apple qui, à ses débuts, « bidouillait » dans son garage, ne doit pas faire oublier « qu’au départ, c’est la science lourde qui a permis tout ça », notamment les travaux du mathématicien britannique Alan Turing, précurseur des ordinateurs.

Le Parisien, 30 janvier 2015

 

Lire la suite

See-d à Beijing

Du 27 au 30 janvier 2015, Emmanuel Frénod, Directeur Scientifique de See-d (troisième en partant de la gauche sur la photo) et Thomas  Corpetti, Directeur de Recherche au CNRS (deuxième en partant de la gauche) organisent un workshop sur l’« assimilation de données », à l’« International Space Science Institute – Beijing ». Ce workshop a lieu dans le cadre du projet international « Residual ». Les Professeurs Gui-Xiang Cui (quatrième en partant de la gauche) et ZhaoShun Zhang (sixième en partant de la gauche) de la « School of Aerospace -Tsinghua University » participent à cette rencontre.
Beijing, le 28 janvier 2015.
Lire la suite

See-d et Vénétis

Vénétis, Groupement d’employeurs. News du 28 janvier 2015

« Les mathématiques pour la performance » : c’est le slogan de la société See-∂, fondée fin 2014 par Emmanuel FRENOD, professeur et directeur scientifique à L’UBS et spécialiste en conseil mathématique de haut niveau pour les entreprises et Germain CHARIER, ancien dirigeant d’une ETI. Forte d’une équipe de chercheurs en mathématiques appliquées, See-∂ répond à des problématiques aussi diverses que le data-mining, l’optimisation des processus, le traitement du signal ou l’analyse statistique.
Rapidement débordé par le travail administratif et comptable inhérent à la création d’une entreprise, Emmanuel FRENOD a souhaité déléguer ce travail à une personne de confiance à raison d’une journée par semaine. Il s’est naturellement tourné vers Vénétis pour lui trouver une assistante polyvalente expérimentée et disponible sur ce temps de travail.
Ségolen DANIEL, salariée Vénétis depuis un an a donc rejoint See-∂ le 13 janvier, très motivée par le projet de l’entreprise et pour assumer la mise en place du poste d’assistanat de gestion.

Lire la suite

See-d en partenariat avec OJC Conseil

OJC Conseil Newsletter. Janvier 2015
OJC Conseil partenaire de See-∂, société de conseil en Mathématiques. « Les mathématiques pour la performance » : c’est le slogan de la société See-∂, fondée fin 2014 par Emmanuel Frénod et Germain Charier, et dédiée au conseil mathématique de haut niveau pour les entreprises. Forte d’une équipe de chercheurs en mathématiques appliquéesSee-∂ répond à des problématiques aussi diverses que le data-mining, l’optimisation des processus, le traitement du signal ou l’analyse statistique

 

.                   logoOJC-web 

 

OJC Conseil et See-∂ ont décidé en place un partenariat dans le cadre duquel OJC Conseil apporte à See-∂ et à ses clients son expérience des grands groupes et ses compétences en gestion de projet, analyse des processus métiers et accompagnement au changement. De son côté, See-∂ peut intervenir de façon ciblée et très efficace sur lesproblématiques mathématiques identifiées par les consultants d’OJC Conseil chez leurs clients français ou internationaux.

 

Lire la suite