La Lettre API en parle

See-D accélère son développement

56 – Fondé fin 2014, See-D se développe sur un marché de niche : l’utilisation de méthodes mathématiques et statistiques, issues de la recherche universitaire, pour valoriser les données des entreprises. « Sur notre premier exercice, nous sommes rentables. Nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 230 k€, complété de 50 k€ de crédit impôt recherche », indique Emmanuel Frénod, directeur scientifique de See-d, et co-fondateur de la start-up avec Germain Charier, PDG et ancien président du directoire du groupe Charier (La Lettre API du 11/02/15).

Affiner la stratégie

En France comme à l’international, son offre touche potentiellement tous les secteurs d’activités. See-D a démarré son activité sur des entreprises de 500 à 3 000 salariés qui ont une culture scientifique mais qui n’ont pas en interne, une culture et des compétences en mathématiques et scientifiques. A ce jour, la startup a déjà travaillé pour MGdis, Avril, Stef , le CTA international ou encore Monique Ranou. See-D est accompagnée par le cabinet parisien Adrien stratégie dans la définition de son plan de développement. « Nous sommes en train de définir des secteurs prioritaires pour notre démarche commerciale », explique le dirigeant, qui dispose de part cette coopération, d’un bureau à Paris. Sur 2016, l’entreprise entend s’engager une démarche de mise en place de projets européens. « L’objectif est d’inclure notre savoir-faire dans une offre de services outillés. »

Des recrutements

En plus de ses deux fondateurs, la startup regroupe six personnes, dont deux docteurs. L’équipe est amenée à s’étoffer. See-D cherche des ingénieurs et des docteurs, notamment spécialisés dans les statistiques et l’interface statistiques-informatique. L’entreprise, qui entend se démarquer avec une étroite collaboration avec la recherche académique, confirme ainsi son approche très scientifique du marché. Lauréate du réseau Entreprendre Bretagne, la startup vient de mettre en place un conseil scientifique composé de cinq personnalités de niveau international dans les maths, les statistiques et l’informatique.

La Lettre API – 06/04/2016